Une exigence croissante. Une demande grandissante.

Bio
Actuellement, l’utilisation de biocarburants est obligatoire dans 62 pays, et le biodiésel est l’un des segments de l’industrie des biocarburants qui connaît la croissance la plus rapide. On prévoit que sa consommation passera de 4,5 milliards de gallons, aujourd’hui, à 7 milliards de gallons en 2020.

 

Around the world

La croissance rapide du marché émergent des biocarburants aviation, fait en sorte que l’offre est déficitaire de 30 milliards de gallons par rapport à la demande. L’industrie de l’aviation cherche activement à réduire son empreinte carbone, et les biocarburants aviation constituent la pierre angulaire de ce mouvement. Le biocarburant aviation produit à partir d’huile de moutarde Carinata a été utilisé avec succès pour des vols d’essai et commerciaux, et cette huile a propulsé le premier vol alimenté à 100 % au biocarburant aviation.

 

L’agriculture est le principal fournisseur de matière première pour l’industrie des biocarburants, et à ce jour, ces derniers ont été produits principalement à partir de culture de maïs, de soja et de canola. La demande croissance pour des carburants renouvelables soulève des inquiétudes quant à l’utilisation des terres cultivables aux fins de production de carburant.

La moutarde Carinata est différente. La moutarde Carinata est une culture non alimentaire qui offre une solution durable sans perturber la production alimentaire.

Toutes les matières premières cultivées sont renouvelables par définition: ce sont des plantes, après tout. Cependant, «renouvelable» ne signifie pas nécessairement «durable». L’utilisation de cultures vivrières – comme le maïs, le soja et le canola – pour produire des carburants n’est pas considérée comme une pratique durable. Le défrichement de nouvelles terres et l’utilisation de terres agricoles de qualité nourricière au profit de cultures pour biocarburants sont deux autres exemples de pratique non durable à long terme.

La sécurité énergétique ne peut se dissocier de la sécurité alimentaire. On ne peut assurer la première au détriment de la seconde, sans quoi nous ne réalisons aucun progrès.

Quand renouvelable rime avec durable

Les cultures conviennent au principe de rotation et s’intègrent aux pratiques agricoles en place. crops-biofuels

Elles s’intègrent aux systèmes existants de manutention des grains.feed-biofuels

Elles peuvent être transformées: Processed Into

Les meilleures matières premières cultivées sont celles qui ne sont pas destinées à l’alimentation et qui poussent dans des conditions difficiles, généralement peu propices aux cultures vivrières. C’est pourquoi les mandats internationaux en matière de biocarburants comprennent désormais des exigences relatives à la protection de la capacité de production alimentaire et à l’optimisation des terres peu productives.

Ce n’est pas tout. Les cultures pour la production de biocarburant devraient être faciles à produire: concrètement, elles doivent offrir aux cultivateurs de bonnes possibilités de rotation; elles doivent s’intégrer facilement aux pratiques agricoles en place de même qu’aux systèmes existants de manutention des grains.


 

La moutarde Carinata Resonance est une matière première idéale

La moutarde de marque Resonance, que produit Agrisoma, remplit tous les critères:

  • Ce n’est pas une culture vivrière.
  • Les agriculteurs peuvent l’intégrer à leurs cultures sans rien changer.
  • C’est une matière première optimisée pour la production de biocarburant.
  • C’est un excellent sous-produit alimentaire,riche en protéines.
  • Elle utilise les infrastructures de traitement déjà en place.


C’est pourquoi la moutarde Carinata Resonance est l’une des quatre plantes, et la seule plante oléagineuse, certifiées durables par la Table ronde sur les bioproduits durables (Roundtable on Sustainable Biomaterials – RSB), en vertu des règles énoncées dans la Directive sur les énergies renouvelables (2009/28/CE) de l’Union européenne.